La simulation 3D au service du chirurgien

Je voudrais choisir deux types de chirurgies pour cette chronique : l’augmentation mammaire et l’augmentation des fesses afin de partager quelques nouvelles récentes. En ce qui concerne l’augmentation mammaire, la tendance est clairement d’adapter la forme et le volume du sein aux attentes, au corps et à la vie de la femme.

La simulation 3D au service du chirurgien

La simulation 3D est une réalité qui nous permet d’aborder certains détails importants de la chirurgie et de simuler le résultat final.

C’est assez simple. Une caméra spéciale capture l’image corporelle d’une femme ou d’un homme et la transforme en un modèle 3D, visible sur un écran d’ordinateur. De là, nous consultons les catalogues de prothèses préexistantes et ajustons la taille et le volume aux prétentions du patient. Tout cela s’effectue durant la consultation. Cet outil, très utile lors de la consultation préopératoire, est déjà couramment utilisé dans d’autres chirurgies telles que la rhinoplastie ou la liposuccion.

Il est très important que le chirurgien conçoive l’importance d’une telle intervention dans le quotidien de sa patiente. Les implants mammaires accompagneront la patiente dans les différentes étapes et moments de sa vie. Au quotidien les implants mammaires seront présents dans la vie des femmes ayant bénéficié de cette chirurgie.

Il est donc essentiel pour le chirurgien et la patiente de se focaliser sur la consultation préopératoire pour discuter de tous les détails essentiels à la réussite de cette chirurgie et dans la gestion des attentes de la patiente. Certains détails comme la chronologie d’une intervention et son organisation sont importants. Choisir une augmentation mammaire ou un lipofilling des seins en hiver est un bon moyen de montrer vos nouvelles formes en été. Le temps de récupération médicale pour cette intervention est compris entre 4 et 6 mois.

L’augmentation des fesses

En ce qui concerne l’augmentation des fesses, il y a en fait une plus grande concentration sur cette région du corps. Nous recherchons de plus en plus ce type de chirurgie pour obtenir un “fessier parfait et tonique”. Une tendance de plus en plus forte et présente dans les blocs opératoires est l’utilisation de graisse récoltée dans d’autres régions du corps, où elle était en excès, puis injectée dans le fessier.

On peut donc avoir un volume de fesses plus important là où on veut et avec une « substance » qui est la nôtre, sans hypothèse de rejet. Il y a ceux qui appellent ça un lifting brésilien aux États-Unis, ou le lipofilling des fesses.

Récolter la graisse par exemple dans la région abdominale ou dans les flancs et la réinjecter dans les fesses après purification est un bon moyen de faire deux chirurgies en une. Les changements corporels après un lipofilling des fesses sont impressionnants et restituent véritablement au corps de la femme les formes perdues tout au long de la vie : la silhouette fine et un fessier proportionné et courbé.