Liste des erreurs à ne pas commettre après une liposuccion

Une étude clinique menée par des chirurgiens plasticiens a révélé que 40% des patients bénéficiant d’une liposuccion n’ont pas maintenu leurs résultats suite à l’intervention. Selon l’étude, 15 % des personnes ayant bénéficié de ce type d’intervention retournent en consultation pour une nouvelle procédure, environ un an plus tard, souvent avec les mêmes défauts.

La chirurgie est un excellent investissement dans la vie du patient : investissement financier, temps et santé. Il y a une grande frustration quand, peu de temps après, il se revoit avec les graisses qu’il a enlevées. Seulement, peu importe le regard des autres, il est nécessaire de maintenir les résultats de la procédure. Dans la plupart des cas, le manque de volonté du patient, son hygiène de vie et le manque d’activité physique affectent les résultats de la liposuccion.
Pour y remédier et ne pas tomber dans le piège du laisser-aller après une liposuccion, nous vous proposons de consultez la liste des erreurs courantes :

1 – Croire que la liposuccion est une méthode de perte de poids. Son indication est pour l’élimination localisée des graisses.
2 – L’intervention, ainsi que d’autres procédures esthétiques, nécessite une rééducation alimentaire et une activité physique. Si le patient ne se contrôle pas, il grossira à nouveau.
3 – Imaginez qu’il sera possible d’enlever toute la graisse localisée. La chirurgie prévoit une limite de volume aspiré, tel que déterminé par les standards internationaux, qui ne doit pas dépasser 5% à 7% du poids corporel.
4 – Penser que la liposuccion est quelque chose de si simple que l’on peut en bénéficier directement dans le cabinet du médecin. Pour la sécurité du patient, la liposuccion doit être réalisée dans un centre chirurgical, dans un hôpital avec structure en cas d’urgence.
5 – Essayez d’effectuer la procédure avec un professionnel non qualifié. Une formation spécifique est requise pour son exécution, en plus d’avoir une qualification préalable dans le domaine de la chirurgie générale et en chirurgie plastique.
6 – Ne pas considérer la nécessité d’effectuer des examens préalables avant la chirurgie. Comme dans toute intervention chirurgicale, le médecin doit demander des examens préopératoires et effectuer la chirurgie dans un endroit entièrement sécurisé. La procédure doit être faite avec des chirurgiens plasticiens qualifiés et accrédités.
7 – Penser que la liposuccion ne nécessite pas de soins postopératoires. Les suites postopératoires doivent se dérouler dans d’excellentes conditions pour une bonne récupération et de bons résultats. Le patient doit utiliser une gaine de contention et se reposer, en plus d’avoir une bonne hydratation et une bonne alimentation. Le drainage lymphatique est indiqué pour aider à dégonfler et éviter la formation d’une bosse.